mercredi 25 février 2015

lundi 16 février 2015

19 Février 2015

ECOUTER L'EMISSION

Quelques curiosités à aller lire, écouter, découvrir...
"Soyez libres, c'est un ordre". Article de Pierre Rimbert dans le Monde diplomatique de février. Extrait.
Chansons : de Christophe Miossec, Pierre Dac Francis Blanche, Le parti d'en rire. Mouloudji Si tu t'imagines
3 émissions sur radio libertaire de cette semaine (du 16 au 22 février)  : Pas de quartier avec Albert Piette anthropologue L'origine de la croyance et article dans le Monde Libertaire, Trous noirs avec René Berthier, La Santé dans tous ses états, invité Henri Atlan. 
La marche de l'histoire sur France inter, Jean Lebrun invite Gaetano Manfrédonia.



La vente d’armes est une véritable aubaine pour les gouvernements.  De là se lève l’aube de la haine.
Entre 2014 et 2018, une multitude d’évènements sont prévus pour « célébrer » le centenaire de « La Grande Guerre », celle qui ne fut Grande que par l’Horreur.  Une hécatombe humaine sous les bombes, le bruit, dans le froid, dans la boue, dans la folie. Un hommage est rendu à la vingtaine de millions d’hommes morts de « mort glorieuse » - c’est écrit sur les monuments commémoratifs -.   Il faut préciser qu’ils ont été sacrifiés sur l’autel de l’industrie de l’armement et de ses commanditaires. On prétend qu’ils s’en allèrent « la fleur au fusil », et on oublie trop la propagande précédant la guerre qui a été le ferment de l’exaltation des pioupious. Ils sont partis défendre leur pays, prendre leur revanche, venger leurs aïeux. Famille,  Patrie !
Ce désastre pour l’humanité n’a hélas pas été le dernier et on aurait du mal à faire le compte de toutes les victimes des guerres qui ont suivi.  Pour celle-ci ces commémorations sont plus que jamais vides de sens. Les mêmes qui officient ces cérémonies s’en vont, la représentation terminée, sans vergogne signer quelques accords mortifères. Ventes d’armes de par le monde, ventes de centrales nucléaires et autres technologies funestes. La der des der, ça ne signifie rien pour eux. Pour mieux nous emberlificoter, ces arsenaux  sont présentés comme des «armes défensives ».
Mort par une arme défensive !  C’est l’épitaphe à graver sur les milliers de tombes des civils tombés au Mali !

On nous serine que la France est respectée parce qu’elle occupe le deuxième rang (avec la Grande Bretagne et après les Etats Unis) pour la vente d’armes dans le monde. C’est ce marché juteux qui se porte bien, qui est reparti à la hausse, le 13 février avec la vente de 24 avions rafales et une frégate multi mission (voir caractéristiques plus bas) vendus à l’Egypte pour quelques 5 milliards d’euros  « afin d’accroître sa sécurité et de jouer tout son rôle au service de la stabilité régionale » dit F.Hollande. 

Après le bazar qu'a un peu provoqué l'Etat français en Lybie, on nous dit qu’il est urgent de rétablir « une situation stable ! »   Al Sissi le président égyptien va avec ce matériel de dernière génération faire le ménage, se débarrasser de l’E I, tout en continuant d’étouffer les aspirations de la révolution du Nil. Les stratégies militaires vont de pair avec des opérations commerciales. C’est bien pour cela qu’une alliance avec Bachar El Assad  est possible. Fini la moralité. Khadafi rigole dans sa tombe,  il peut espérer un mausolée à son effigie.
Le grand gagnant dans cette affaire n’est autre que l’industrie Dassault/ EADS/et l’Etat. La force de frappe est la doublure du gouvernement. Ce sont les deux faces de la même pièce.

La menace réelle qui pèse sur le système capitaliste, c’est qu’il surproduise. Les usines ferment parce qu’il y a surproduction.  Impossible de renouveler indéfiniment téléviseurs, voitures, frigos, ordinateurs et tous ces équipements que la politique techno-industrielle nous impose. Le commerce des armes en revanche, lui, ne connaît pas la crise. Les armes ont pour but de détruire et d’être détruites, voici pourquoi dans ce domaine le spectre de la surproduction est écarté. Il y aura toujours du travail dans ce domaine, tant que des hommes s’y emploieront.
Les industriels et les gouvernements doivent écouler tout ce matériel qui participe aux défilés des 14 juillet, aux démonstrations d’Eurosatory. Véritable honte de l’évolution. Cette collection d’armes qui est parvenue à une technologie terroriste va assurer ici une économie stable, un gouvernement stable pour l’instant.
Quelle place occupe dans cette industrie de mort, l’argent de la drogue, son blanchiment, les évasions fiscales et les paradis fiscaux ?

Les démocraties ont à leur tête de bien piètres faux derches qui peuvent continuer de festoyer dans des palais dorés, sourire et se congratuler en haut des marches.  La presse parle d’eux, de leur réussite morbide. Les journaux leur appartiennent ainsi que les chaines de télévision… La machinerie est complète. 
Ils n’ont guère besoin que le vulgum pecus aille à l’isoloir y déposer un bulletin.
Voter c’est encore cautionner cette barbarie. Aucun parti ne proposera d’abandonner cette manne financière, c’est elle le pouvoir de l’Etat.

Caractéristiques de la frégate :



Février 2015
Inana


samedi 7 février 2015

12 Février 2015

ECOUTE



L'émission invite Jean-Michel Chesné, artiste singulier très pluriel, peintre, sculpteur, bâtisseur d'une grotte-chapelle dédiée à l'imaginaire à Malakoff, collectionneur, co-auteur de revues d'art en marge et dentellier pour la nouvelle exposition "Folles dentelles" à Viroflay. 


mardi 3 février 2015

5 février 2015

ECOUTER



VIVE  EIFFAGE, UNICIL, VINCI et TOUT LES BETONNEURS  ! 
Le conseil municipal de Marseille, a choisi d'évacuer les occupants d'une ZAD citadine, manu militari, avec pelleteuses et forces de l'ordre. C'était l'un des derniers espaces verts de la ville qui a été saccagé au prétexte d'y construire 47 logements et 300 places de parking. 
La ville disposerait pourtant de 30 000 logements vacants....