mardi 30 décembre 2014

1 janvier 2015

ECOUTE  :
Partie 1
Partie 2
Un auditeur, reporter imprévu (François Lesueur), au Vietnam, nous fait parvenir trois de ses photos....
Une promenade à des milliers de kilomètres.
La première inspire cette idée sordide.  A l'avenir, plus de gêne devant le mendiant, nous serons tous masqués.  La seconde, pour la Hollandie ...Dans la troisième, Mac merdo... A quand un RAP, une brigade anti pub vietnamienne ? ou un José Bové ;+((  ?
Inana
RAP = Résistances à l'agression publicitaire, casseurs de pub.

Saigon, Vietnam, paradis des prolétaires, gare centrale des bus - 20 décembre 2014

Très approximativement, cette dame est muette et elle remercie les donateurs. Fr Lesueur
Les voeux du PS aux sans dents. Brossez-vous bien ! Fr Lesueur


"Dans ce pays au capitalisme extrêmement dérégulé avec comme partout sur la planète des écarts de revenus extrêment importants et des conditions de vie devenant plus difficiles et plus fragiles pour ceux qui connaissent déjà une situation défavorisée. Je me demande souvent quel est le sentiment réel des vietnamiens face à la colonisation économique qu'ils connaissent de façon plus accrue ou plus visible depuis une quinzaine d'années. En effet, quantité d'entreprises étrangères, notamment américaines, françaises, ont en effet mis le Vietnam en coupe réglée. Et Mac Do, après un an de présence à Saigon, a même sponsorisé un sapin de noel.  
Possiblement, la satisfaction d'accéder à la (sur)consommation de masse. Une situation qui s'accompagne d'une hausse du coût de la vie qui semble plus importante que les avancées sociales que peut connaître le pays. ...".  F L. 






jeudi 25 décembre 2014

25 décembre 2012



La mort des uns est l'occasion de déterrer les souvenirs des autres....
Joe Cocker est mort, ces jours ci, et ce géant de Woodstock revient faire surface..... Il paraîtrait qu'il ait dit : " Si je n'avais pas chanté j'aurais tué quelqu'un..". Si je n'avais jamais entendu chanter comme lui, peut-être aurais-je tué, moi, quelqu'un.  Les tripes, y en a qui aiment ça. L'explosion de la consommation de drogue, qui a suivi cette période peu Peace and love finalement, ne l'a pas tué alors, mais ce fut de justesse.... On ne va pas faire là sa biographie. Si ça vous intéresse vous allez la trouver facilement. Sur cette couverture de disque ce n'est pas un vrai bras d'honneur qu'il fait mais plutôt Zampano, matez donc ce biceps ! C'était une époque de fête, il était entouré par de nombreux choristes et de musiciens. Bon, il a fait une belle carrière je crois, parce que je l'ai perdu de vue ensuite, quand je me suis lassée d'écouter une langue que je ne comprenais guère, et maintenant j'apprends (avec déception) qu'il a reçu "l'Order du British Empire" en 2007 pour service rendu à la musique. La distribution de ce titre remonte à 1917.  Il fut créé par George V avec la devise terrifiante  "Pour Dieu et pour l'Empire".  "Sa majesté Lisebette" perpétue la tradition et la pique sur des civils ou des militaires. Joe Cocker n'est pas le seul à avoir succombé au charme toxique de la médaille, Yehudi Menuhin le génial violoniste l'a reçue... John Lennon l'a acceptée dans un premier temps puis renvoyée, à cause de l'implication de l’ « Empire » dans trop de conflits (Biafra et Vietnam)...  Quant à Aldous Huxley, Graham Greene, Trevor Howard (acteur), Francis Bacon et Lucian Freud,  OUF  !  Ils figurent parmi la liste, enfin diffusée en 2012, des 277 à avoir refusé d'être épinglés ! Ils ont tiré leur révérence. Pas de courbette, ni de salamalec pour une étoile. 
Les étoiles, elles sont belles dans le ciel.  Qu'elles y restent ! Faut faire gaffe, il y en a ces jours-ci qui « Chancellent ».


Inana.
avec l'aide de wikipédia, et autre médias ....

dimanche 21 décembre 2014

Jeudi 25 Décembre 2014


Et surtout ne pas mélancher « Les intouchables de la république » avec «  Assassin’s creed unity » !

mardi 16 décembre 2014

Jeudi 18 Décembre 2014

ECOUTER
Partie 2

F M 


TOUJOURS LA PLUME AU COEUR 
J'adore ce grand imitateur de Bourvil,  il m'a souvent fait  rire.... Mais pas que rire... parce qu'il écrit sérieusement et il chante :  c'est notre ami Yvan Dautin
Dans la lettre qui suit, il fait  le point de la vie, de notre vie.  Il balance son poing sur la feuille  et il nous entraine à faire des pieds et des mains pour que ça change.  




"Enfant, l’avaleur de sabre me fascinait beaucoup plus que la valeur travail.
 Et, dans ma tête de ventre à choux pourtant, je passais en boucle ce joyeux refrain occitan « Volem rien foutre al païs » 
Les slogans de 68, quelques années plus tard, me confortèrent dans mon intuition : perdre sa vie pour la gagner, sous les paves la plage, etc… 
Je paressais beaucoup plus que mon âge. 
Ennemi du moindre effort, le paresseux ne peut pas s’adonner à la paresse des neurones. Le paresseux se donne toujours un temps de réflexion avant de poser un pied devant l’autre. Enfin et surtout la paresse est la seule arme efficace qui vous fait renoncer au S.T.O : travailler plus pour gagner moins. 
Ceci dit, et donc, le paresseux a pour vocation de déranger la bonne société française (Si le paresseux est français, naturellement) 
Le paresseux est inventif, subversif. Il crée à son rythme : va piano va sano.
Nonobstant le paresseux chanteur est obligé de signer un contrat léonin avec la major compagnie du coin, si l’envie lui prend de faire carrière. 
Ce faisant il devient, à l’insu de son plein gré, l’otage de cette major compagnie… laquelle a droit de vie et de mort ( Professionnelle s’entend ) sur lui. 
Dans le meilleur des cas il devient une gagneuse du show bise. Il en vend. On l’adule. 
Dans le pire des cas il ne se vend pas. Alors, on le jette comme un malpropre. Sans préavis et sans indemnité de licenciement. 
C’est d’ailleurs ce qui vous attend vous aussi demain : la précarité pour tous ! 
Le succès ne fait pas partie des avantages à qui ? 

De ce point vue imprenable sur la mer, mon échec fut une totale réussite. L’idée d’être un produit fini dans le genre tête de gondole ne m’a pas convaincu. Mon banquier en est encore fort marri : «  il faut gagner plus monsieur Dautin ! » 
L’argent, croyez le ou non, chez moi, n’a jamais été le moteur pour me faire avancer. L’envie, le désir, le plaisir, oui ! L’argent, non !. 

Devenir le plus riche du cimetière ? Voilà bien un sport d’adultes. Et les adultes m’emmerdent. Tous ces gens responsables qui nous mènent au désastre, devraient avoir depuis belle lurette, perdu tout crédit auprès de vous travailleurs pauvres ou pauvres ( Rayez la mention inutile) 
Et je voudrais ici rendre hommage à tous nos ministres de l’inculture, qu’ils soient de gauche de droite du centre ou du milieu, pour avoir œuvré avec l’efficacité que l’on sait à faire en sorte que l’Art avec un grand pet ne soit plus qu’une marchandise. 
Et vous participez, inconscients que vous êtes, au glissement progressif du culturel vers les loisirs, à cette défaite programmée de la pensée, à ce temps de cerveau disponible qui vous nique les neurones. 
Encore que, parfois, vous vous plaignez de la médiocrité affligeante des émissions dites de variétés. 
C’est donc que vous les regardez. Y êtes vous vraiment obligés ? 
Non…Alors ? 

Public chéri redevenez curieux, allez voir tous ces chanteurs dont on parle si peu. Si vous êtes île de France, fréquentez le Forum Léo Ferré, le Limonaire, le Magic, que sais-je encore…Si vous êtes Dom Tom, là non plus, vous n’avez pas d’excuses. Il doit bien se nicher quelque part un lieu de chanson, à deux pas de chez vous. Mais, si c’est le désert culturel ( la chose est possible à l’arrière train où vont les choses ) créez votre propre structure. Faites la nique aux salles "UMPS" et qu’on en finisse avec ce scandale : une bonne partie de votre argent public retourne au show bise. 

Pour être sûr de remplir la salle, on préfère subventionner, à perte, des artistes «vu à la télé» qui n’en auraient pas besoin. C’est la salle "UMPS" qui a besoin d’eux.

Et les comités d’entreprise me direz-vous ? 
Les comités d’entreprise font de la billetterie pour tout et n’importe quoi. 

Mais où sont passés les socio-culs d’antan ? les MJC de mes débuts ? Ce n’était pas le Pérou mais quand même ! 
Et la gauche ? La vraie de vraie, soi-disant ? Elle se livre elle aussi a des querelles de boutiquiers….

Tous nos chers élus au bout du bout défendent leurs beefsteaks et jamais le vôtre. 

Pour que ça change réveillez-vous ! Ne comptez que sur vous. Certes le français n’est pas très résistant, il donne plus souvent dans la servitude volontaire que dans la désobéissance civile. Mais, puisque nous sommes l’anti-France, tous les espoirs nous sont permis" 


mercredi 10 décembre 2014

Jeudi 11 Décembre 2014

ECOUTER 

"Le 13 novembre dernier, nous apprenions la mort d’Alexandre Grothendieck, qui fut mathématicien, pacifiste et écologiste radical, retiré depuis de nombreuses années dans un village de l’Ariège.
Le jeudi 27 janvier 1972, il donnait une conférence dans l’amphithéâtre du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire), aux environs de Genève, en Suisse. Il y parlait des scientifiques, de la recherche scientifique, du monde scientifique, entre autres… On peut l’écouter en cliquant sur le lien ci-dessous." (texte pris sur le site de Floréal). 

l'Ariège....

Ecouter l'intervention,  en 1972, remarquable d' Alexandre Grothendieck , il y a 42 ans !! 

Un article....

C'est avec regret que s'éloigne ce visionnaire qui a voulu provoquer (en 1972, déjà ! ) "une saine nausée devant la perspective de reprendre encore et toujours le sempiternel ballet mécanique, figurants falots dans le rite infiniment ressassé de notre propre castration !"


L'actualité de Fred :

le xyloglotte bégayant....





mercredi 3 décembre 2014

Jeudi 4 décembre 2014

ECOUTE
PARTIE 2

Le Sarkolamisme dans tous ses étals.

HASTA LA VISTA !



L'équipe du forum Léo Ferré et les artistes à l'Alhambra, la semaine dernière.


-Un livre : A nos amis par le Comité invisible aux éditions La Fabrique d'Eric Hazan, sous titre "l'insurgé".
-Un film à voir "Le sel de la terre".  Un film de Wim Wenders fait de clichés mais au bon sens du terme, un film de photos prises par Sébastiao Salgado brésilien.  Prise de conscience de l'homme, le pire ennemi de l'humanité.
Sébastiao 

L'exposition Genesis,  un hommage à la planète avait lieu l'année dernière à la Maison Européenne de la photographie.

Pierre Bourdieu rencontre Chronique Hebdo  le 1 mars 2001.

mercredi 26 novembre 2014

Jeudi 27 novembre 2014

ECOUTER


Hé oui ! Complètement toqué ce gars là !

Le Monde Diplomatique éditorial de Serge Halimi. L'ennemi intérieur.

mercredi 19 novembre 2014

Jeudi 20 novembre 2014

ECOUTER





Samedi, journée de rassemblement international pour manifester contre les répressions policières et étatiques.


LA DEUXIEME PARTIE AVEC FLOREAL....

présentation du 1er MARATHON de la chanson -42 artistes (programmés au Forum Léo -Ferré pendant 10 ans), le dimanche 23 novembre ,de 12 heures à 21 heures, à l'Alhambra à Paris -

Entendu leur nom ou leur voix dans l'émission  : Michèle Bernard Les vieux, les enfants,
Yvan Dautin Ne pense plus, dépenses, Frédérique Bobin Tatiana sur le périf, Rémo Gary L'escargot (cette chanson qui n'est pas 'les petits matins" de l'émission du nom d'un animal hermaphrodite tombe bien pour évoquer un festival de rencontres du 18 au 29 novembre qui a lieu à Forcalquier (06), le genre comme mode de domination, Rose ou bleu JE NE CHOISIS PAS !
et enfin, Annick Cisaruk, Ne vous mariez pas  une chanson de Boris Vian. 
BON SPECTACLE !




mardi 11 novembre 2014

Jeudi 13 Novembre 2014


Ecouter
Partie 1 
Partie 2
Un rendez-vous annuel que n'aurait pas manqué notre ami Jacques : Le colloque de la Société Proudhon. Son thème "Proudhon et l'histoire : politique, révolution, anarchie".  Il aura lieu à l'Université Paris 8, Salle G. 2 rue de la Liberté à Saint Denis 93526,  le 14 novembre à partir de 9h5O et l'après midi à partir de 14h. Métro Saint Denis Université.


Le dessin de cette semaine de commémoration.

   

jeudi 6 novembre 2014

jeudi 6 Novembre

ECOUTER
Partie 1
Partie 2

A regarder, émission passée dans le fenestron :
L'insurrection est arrivée !  Mathieu Burnel dans l'émission "Ce soir ou jamais", dénonce un coup de "philosophie" politique. Il a raison (bien qu'on cherche " la philosophie" chez les invités de l'émission),  il s'agit bien d'une manipulation. Prétendre que la violence est du côté des jeunes, des manifestants qui s'opposent à un barrage, à un aéroport ou autre ZAD, c'est une méthode fourbe, politique pour orchestrer la passivité des majorités. L'Etat puissant se fait passer pour victime et il entraine les possédants (même de peu) à enterrer l'idée même qu'un monde meilleur est possible, plus égalitaire, sans chef, plus respectueux de la nature et des hommes.

Chanson : L'amour anarchiste par le groupe Le p'tit crème. Sur le oueb, on trouve une autre version, chantée par Gérard Piéron et Marc Robine.

Evocation de Louis Lecoin, à l'origine de l'Union pacifiste, personnage important pour son action d'objecteur de conscience, antimilitariste, pacifiste. 1888-1971. Il fit 12 ans de prisons pour ses idées.

A signaler les trois livres de Mathieu Rigouste, 1) "Les marchands de peur", la bande à Bauer et l'idéologie sécuritaire, 2)" L'ennemi intérieur" ; généalogie coloniale et militaire de l'ordre sécuritaire dans la France, 3) "La domination policière", une violence industrielle aux éditions La Fabrique paru en 2012.  Ce chercheur en sciences sociales déconstruit (disloque) les systèmes de domination.... 
Lire " La mort de Rémi Fraisse n'est pas une bavure, c'est un meurtre d'Etat.....et une vidéo du débat qui a suivi la présentation du dernier livre de Mathieu Rigouste, avec Eric Hazan éditeur, Jean Pierre Garnier et d'autres intervenants moins connus...

Spectacle Putain de guerre ! Jacques Tardi et Dominique Grange.







samedi 1 novembre 2014

1 Novembre 2014


Retrouver tous les dessins de Fred M , qu'il a composé au fil de l'actualité pour les auditeurs et les visiteurs du site de Chronique hebdo.


Retour de manif……

Plusieurs rassemblements ont eu lieu en France, pour crier nos sentiments de révolte contre ces violences policières qui ont donné la mort à un jeune garçon, Rémi, nouvelle victime de la police, mandatée par l’Etat, pour protéger manu militari les gros intérêts privés. Ceux-ci n'entendent pas que l'on puisse défendre une autre idée que celle de vouloir accroitre toujours plus des productions agricoles industrielles qui donneront assurément une bouffe de merde, aux dépens d'espaces vitaux, patrimoine collectif, dont les bienfaits doivent être à la disposition de tous et de chacun. La faim dans le monde n'est plus un argument, on sait combien c’est le cadet de leurs soucis.

Rémi était venu là, à Sivens, dangereusement ARME D’UN SAC A DOS, d'un sac de couchage, sans doute parce que le monde dont il rêvait ne correspondait pas à celui qui nous est imposé ; comme beaucoup d'autres, jeunes et moins jeunes, qui étaient là pour se réchauffer le cœur, unis, pour tenter de demeurer humains. Mais ils représentent un danger pour ceux qui accaparent la terre, vendent leur être pour faire des affaires, augmenter leur pouvoir.
C’est pourquoi les armes sont en face ; elles sont dirigées vers nous, dans le but de nous faire peur afin de nous faire taire, brouiller les cartes afin de nous désolidariser, nous  désunir, et il ne nous restera plus alors que notre force de production qu’ils extorquent, qu’ils épuisent dans le sacro-saint travail du système d’ « excroissance » capitaliste !
Demain, c'est peut-être nos fils, nos filles, qui rêveront et qui seront les prochaines victimes de ces forces de répression brutales.
Il faut que cela cesse !
Air et Inana



mercredi 29 octobre 2014

Jeudi 30 Octobre 2014 Invité Jean Paul Liégeois

Un peu tronquée malheureusement, c'est dû à une panne de matériel....si on arrive à récupérer l'autre bout, on le mettra. Hélas, deux bonnes émissions viennent de souffrir de nos faiblesses à nous et à nos machines. On essaye de faire mieux mais on n'y arrive pas toujours....
La technique doit se venger de tout le mal qu'on en pense, enfin de l'utilisation qui en est fait surtout !

L'Invité du jour c'est Jean Paul Liégeois. Il présente un livre, édité au Cherche Midi, "Le journal et autres carnets inédits de Georges Brassens". Il est  l'auteur d'un autre livre remarquable "Toute l'oeuvre de Georges Brassens"qu'il a présenté dans l'émission en 2007 ( l'émission) . Georges Brassens est né en 1921 à Sète, il est mort en 1981 et a commencé à chanter publiquement en 1951. Ce sont ses carnets qui permettent de mieux connaître cet auteur qui a beaucoup lutté contre la police, l'armée, la religion, la bêtise en général, dans une forme très poétique puisqu'il aimait beaucoup la poésie. Dans son journal il se décrit ainsi :  «Quand on écoute mes chansons avec une oreille un peu fine, on entend que je ne suis pas du côté de la guillotine, de la loi, du côté de l'armée, du côté de l'exploitation de l'homme et de la femme qu'on force à se prostituer, du côté de la religion, du côté du profit, du côté du béton et des grands ensembles. Tout cela, je l'ai quand même écrit noir sur blanc !»
.....




Le Testet en image, il y en a plein sur le net. Si vous voulez voir la violence policière, une police fasciste, qui saccage comme un foetus de paille un campement de personnes. Des gens qui veulent défendre que l'on détruise la nature pour le profit de quelques uns.







mardi 21 octobre 2014

21 Octobre 2014



L'émission
1 Partie
2 Partie
Intervention, par téléphone, (un peu brouillonne je reconnais), pour commenter avec Gérard une série  documentaire diffusée sur la chaine Arte le 14 octobre et disponible pendant deux mois sur la toile,  "Capitalisme".
L'investigation consiste à décortiquer l'origine du capitalisme, cette accumulation de toujours plus de richesse entre les mains d'un petit nombre, et surtout de "valeurs marchandes".  Le documentaire met en exergue-et au passage cela fait du bien- les conséquences, les monstruosités qui accompagnent cette croissance pendant cinq cents ans d'histoire.

Le réalisateur est Ilan Ziv, il partage l'écriture de "Capitalisme" avec Bruno Nahon, précision importante et omise dans l'émission. Bruno Nahon est le producteur du film "Louise Wimmer", une
laissée pour compte du système qui vit dans sa voiture et se démène pour reconquérir sa vie....film qui traite d'une réalité sociale,  la galère qui survient même chez des gens qui travaillent.

 

Ilan Viz est connu pour bousculer quelques idées reçues. Un de ses films d'investigation diffusé en 2013 sur le même chaine Arte, interroge la réalité du mythe fondateur d'Israël, "L'exil juif, un mythe ?".
Ilan Viz est lui-même né en Israël. Ce documentaire avance que les Romains et  les Juifs vivaient dans une certaine harmonie.  Plane un doute à propos de l'exil du peuple hébreux après la destruction du Temple de Jérusalem.  Beaucoup seraient restés....
Il laisse entrevoir qu'en 1948, lorsque l'Etat d'Israël expulse des Palestiniens, il se pourrait bien que ces gens expulsés soient des descendants juifs convertis à l'Islam.... ce qui serait d'une certaine ironie dans l'histoire. Son film, lorsqu'il est passé en Angleterre, a subi quelques coups de ciseaux de la censure.

Sur ce, la formule est bien connue : Tuez les tous,  Dieu reconnaitra les siens ! C'est pourquoi on se demande à quoi servent toutes ces identifications religieuses, sinon de prétexte à toutes les guerres et aux convoitises de pouvoir.

Et ce film ? Capitalisme.

Il pose la question sur l'origine du capitalisme. Serait-ce l'accouchement d'une idéologie post religieuse, enfant du siècle des Lumières dès lors que la science s'efforce de se libérer des entraves de la religion ? La réponse du film est non. Le capitalisme n'est pas non plus l' évolution du troc.
Pour étayer l'étude du capitalisme, le livre "La richesse des nations d'Adam Smith est mis en avant puisqu'il est la bible des défenseurs du libéralisme. Selon ses interprètes, "A l'image de la  liberté naturelle, l'intérêt individuel se tourne en intérêt général". Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Pas tant que ça. A l'époque d'Adam Smith le monde est déréalisé, virtuel on dirait maintenant. La traite des noirs, est, elle ignorée, passée sous silence, quelquefois franchement admise sous prétexte de supériorité naturelle du blanc sur le noir. L'esclave ou le colonisé n'est que du bétail, de la viande, du matériel. Il rentre dans une vision purement économique de pertes et profits. La ressemblance avec la condition faite aux animaux de nos jours, découle de cette même vision économique de profit, de ce non regard, de cette non considération de l'animal comme être vivant.

"Une main invisible" vient par magie ordonner le marché.
Milton Friedman fait référence et sa révérence à Adam Smith de façon époustouflante. Comment justifie-t-il la division du travail ?  La coopération mondiale, (volontaire et joyeuse tant qu'il y est ) des travailleurs du monde, fabrique un produit qui devient extraordinaire.  Ceux qui travaillent doivent regorger d'enthousiasme puisque la divine Providence vient réunir tout cela. Un crayon est le résultat de l'exploitation et de la fabrication qui provient de divers endroits de la planète, réunis sous une mâne divine. Personne n'est avide de profit dans son histoire, il s'agit d'une coopération humaine. Voici l'évangile sortie tout droit du cerveau d'un prix nobel d'économie.

Pour finir ce petit topo- parce que vous allez voir le film et vous faire votre idée- voici le lien d'un entretien de Noam Chomsky par David Barsamian qui reprend et complète les propos tenus par Noam Chomsky dans le documentaire à propos d'Adam Smith. "Adam Smith" beaucoup cité, arrangé et très peu lu, d'après lui.

Inana

Rectificatif :
La lutte des classes existe, et on l'a gagné ! Cette citation n'est pas de Milton Friedman mais de son frère d'arme, Warren Buffett un des hommes les plus riches du monde....


MILLES VACHES, MILLES OUVRIÈRES INVISIBLES
.......
.... Quel peut-être le sentiment d'une vache, une de celles qui est arrivée sur le site, par exemple la 312- encadrée par la police et quasiment  manu militari ? Quelle va être sa vie dans cet établissement  imposé en France comme un nouveau modèle de production laitière sachant conjuguer compétitivité, productivité, rentabilité, adaptabilité, profitabilité...et électricité à l'heure de la fin des quotas laitiers.Dès son arrivée la 312, une Prim Hostein comme il en existe des millions dans le monde, n'a pas manqué de remarquer que son lieu de vie n'était pas une étable, pas une ferme, mais une usine. Donc qu'en dehors de toute rationalité, la production résumerait son existence. Elle a pu dès lors prévoir que celle-ci allait être très courte.  Il ne serait pas question de pâturage, de rumination à l'ombre du soleil ou à l'abri d'un arbre sous la pluie, de retour à l'étable la panse rebondie, d'échanges affectueux avec son éleveur bio, né dans les vaches, anxieux à l'idée qu'elle attende sous l'orage. Non rien de tout cela. L'usine. Des conditions de travail tracées au cordeau du profit maximum.  Un espace clos sur lui-même, une nourriture sans variété (ensilage de maïs/soja importé probablement OGM, compléments médicamenteux), des congénères affligées se croisant à l'entrée de la salle de traite. La salle trois fois par jour. Des ouvriers humains qui s'activent sans relâche à la machine à traire. Des vaches ouvrières qui suivent les procédures. Des ouvriers, des ouvrières, des machines.  Une usine où ne comptent ni les humains, ni les vaches ni même ce qu'ils produisent ensemble. La 312 sait que les quelques 700 jours (dans le meilleur des cas) qui lui restent à vivre vont être la répétition d'un seul jour sans rapport aucun avec son monde à elle, son monde de vache. Car la 312 aime marcher, et même courir, elle aime pâturer et manger des fleurs, elle aime ruminer auprès d'une copine, échanger des impressions, se castagner un peu à l'occasion, regarder tout ce qui se passe alentour car elle est curieuse et méditative. Elle aime élever son veau et même si donner son veau à l'éleveur ne lui plaît pas et qu'elle voudrait drastiquement renégocier les conditions de ce don, elle y consent pour l'instant. .......
Quel immense gâchis collectif pour le bénéfice à court terme de quelques uns.

S'ensuit une analyse des conséquences sur la situation déjà catastrophique de l'élevage, quel mensonge ! On fait miroiter aux éleveurs que les investissements dans la modernisation sera d'un rapport gagnant/gagnant. Foutaise.

Auteur de "Vivre avec les animaux, une utopie pour le 21 ème siècle", de Jocelyne Porcher.
édition La Découverte,  8,50 e.
Cet article est paru en entier dans le N°553 de L'IRE DES CHÊNAIES, feuille hebdomadaire de radio Zinzine.

Voilà, autrefois on dormait près des vaches pour profiter de leur chaleur maintenant elles disparaissent de notre vie, pour se retrouver dans des camps et produire une énergie qu'on gaspillera allègrement....







 

mardi 14 octobre 2014

14 Octobre 2014

ECOUTER
Partie 1  : 



A (re)voir sur internet : Capitalisme le documentaire du réalisateur Ilan Ziv.
Les deux premières parties étaient programmées Mardi 14 octobre sur Arte. 
 On y parle beaucoup d'Adam Smith, et de son livre "la richesse des nations". L'ouvrage et l'auteur   font référence chez les "politologues avertis" mais ...dit Chomsky, dans un entretien, en réalité très peu de gens le lisent après les 50 premières pages.... des chinois visitent la tombe d'Adam Smith, le Confucius écossais !  
Dans le film des réflexions  intéressantes  à propos de l'Esclavage, comme le facteur essentiel qui a accompagné le début du capitalisme,  et les formes d'abrutissement qui ont continué......
Les temps modernes de C Chaplin

Ne doutons pas qu'après cette démonstration,  le gouvernement va lancer un nouveau plan vigi-anticapitaliste pour le bonheur et la protection de tous ! 

Cité par Gérard, Ernesto Laclau, l'article dont il est fait référence dans l'émission se trouve dans le dernier Monde Libertaire. 
  

jeudi 9 octobre 2014

jeudi 2 octobre 2014

02 Octobre 2014



ECOUTER
Partie 1
Partie 2

A voir le film " j'ai pas voté ".


mardi 30 septembre 2014

24 Septembre

Il y a un an, le 21 Septembre disparaissait Jacques, chroniqueur et fondateur de l'émission.
Déjà un an que le temps passe vite !
Une de nos grandes amies m'a écrit


 Ma chère Jojo,

Je pense très fort à toi en cette journée :

"…….

Nous devrions pourtant lui porter quelques fleurs.

Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs,

Et quand Octobre souffle, émondeur des vieux arbres,

Son vent mélancolique à l'entour de leurs marbres,

Certes, ils doivent trouver les vivants bien ingrats,

A dormir, comme ils font, chaudement dans leurs draps..."

Baudelaire

De la part du Beau de l’R


Merci R....
Inana à Archie

J'ai mis des fleurs où tu demeures....
J’en ai pris soin toute l’année comme on prenait soin l’un de l’autre.
Je les ai regardées, depuis ce jour funeste où on t’a mis en terre, mourir puis revenir à la vie cet automne. Elles sont de nouveau épanouies, pleine de vie.
Je les dépose à tes pieds dans un baiser pour dire " je t'aime" encore, en corps...





jeudi 18 septembre 2014

Jeudi 18 septembre


Chronique Hebdo s'absente, rendez-vous la semaine prochaine !

L'actualité de Fred....


lundi 15 septembre 2014

Lundi 15 Septembre

L'actualité mordante....



jeudi 11 septembre 2014

Jeudi 11 Septembre

ECOUTER L'ÉMISSION
PARTIE 2

Le journal Le Monde avec sa pub, prie pour son sauvetage la divine Rolex ! 


ARTICLE 11, est un journal trimestriel de reportages, de chroniques sociales, canard sauvage. Ses auteurs ont  programmé la fin de sa parution papier en Janvier 2015.  Avant sa parution papier ( en 2010) il existait déjà sur internet.  Jean Baptiste Bernard et Olivier Cyran (CQFD) étaient venus à l'émission chronique hebdo pour parler des nouvelles conditions de Prestalys, le service de distribution de la presse qui par ses nouvelles directives étouffait la presse "alternative", différente. Si vous ne connaissez pas, vous pouvez aller sur le site du journal et (ou) vous abonner pour la somme de 0 euros aux deux derniers numéros en écrivant 2 rue Auguste Poullain, 93 200 Saint Denis.






Pour finir, à moins que Fred nous envoie une illustration de l'actualité, voici une chanson de François Corbier, sur une musique de Bob Dylan. Graeme Alwright avait écrit la version française de la chanson originale, elle s'intitulait "Qui a tué Davey Moore ? ", une histoire d'un boxeur tué en boxant. 1967 c'est pas tout jeune. Mais 1999 c'est loin aussi, à cette époque l'Erika un pétrolier se fendait la gueule dans les eaux proches du Sud Finistère. Il nous dégueulait entre 20 ou 30 000 tonnes de fioul sur 400 km du littoral. 230 000 tonnes de déchets mazoutés ont été collectés ...et oui !  Total verse des indemnités et pollue ailleurs, en 2012 on introduit la réparation au plan civil d'un "préjudice écologique".....on se marre, on est contents.
François Corbier chante Qui as coulé l'Erika ?




mercredi 3 septembre 2014

Jeudi 4 septembre

La "vals'musette" ...


ECOUTER l'émission 

"Tout ce qui peut s'énoncer est dénué d'importance...." 

La phrase est attribuée  (présentement) à Simon Leys, sinologue qui est décédé cet été. Il  s'était sûrement imprégné de la philosophie taoïste, dont on peut saisir l'humour dans cette citation.

Livre :
Marie Claire CALMUS : Chroniques de la Flèche d'or. 2 volumes.

Sortie : Graeme Allwright au Forum Léo Ferré, il vous faudra ruser parce que les 3 soirées affichent "complet". Si vous cherchez des places .... 

Voir sur le net : L'urgence de ralentir  film de 86 minutes. Diffusé sur Arte cette semaine.

Retrouver l'émission avec Christophe Dejours invité de Chronique Hebdo, pour parler de la valeur travail dans nos sociétés.

jeudi 21 août 2014

Jeudi 21 août 2014



Une réponse (en chanson) à cette lamentable combine (la croâssance).....avec Raoul Petite, un groupe d'Apt dans le Vaucluse.... 




lundi 18 août 2014

Lundi 18 Août 2014




Caroline Bourbonnais est décédée dimanche dernier. La Fabuloserie, endroit qui mérite bien son nom, dans l'Yonne à une heure et demie de Paris était son ouvrage, elle en prenait soin. Au début, il y a trente ans,  avec son mari Alain Bourbonnais... Le mieux pour vous c'est  d'aller voir le site de la Fabuloserie, ce musée exceptionnel d'art hors norme.
Petite histoire personnelle : Avec Jacques, ancien co-animateur de Chronique Hebdo,  il y a quelques années, nous avons rencontré Caroline Bourbonnais pour une visite exceptionnelle. Nous avions débarqué en dehors de l'ouverture officielle, elle a accepté pourtant de nous guider à travers cet univers singulier.  On a bien ressenti à cette occasion, sa passion pour cet endroit, ces objets, ces artistes. Avec son mari ils les ont sauvés parfois d'une destruction inéluctable....
Le manège de Petit Pierre : sa reconstruction dans le domaine de la Fabuloserie laisse deviner le travail  qu'il y a eu pour le transporter, le remonter faire qu'il fonctionne, au grand plaisir de ceux qui aiment se laisser étonner par tant d'imagination.


 

Et une autre disparition, celle d'un joyeux chanteur, musicien, moustachu, d'un Celui là, d'un celui pour qui La vie ça se danse, la vie ça va oh oh ...mais pas que. Il n'y a qu'à écouter Dangereux ou Ramons, ramons.... 

Ca fait un peu chronique funéraire, mais que voulez-vous, il y a plein de gens qui meurent dont on ne parle pas, c'est vrai... C'est ainsi !

Inana


jeudi 31 juillet 2014

Jeudi 31 Juillet

ECOUTER
1ère partie
2ème partie

Ce blog n'est pas seulement le moyen de vous permettre de retrouver l'émission de Chronique Hebdo. Fred nous poste ses illustrations inspirées de l'actualité ou inspirées par les commentaires durant l'émission quant à moi je fais des petits récapitulatifs, ou bien je mets des liens d'événements dont on a parlé dans l'émission...Enfin je ne vais pas expliquer ce que vous pouvez voir et lire depuis que Jacques ne remplit plus de ses réflexions le blog.....
Donc aujourd'hui Gérard parlait des Bonobos, et on a entendu Sarcloret dans quelques parties musicales. Alors je propose cette association Sarcloret et le sexe (les bonobos) !  Il n'hésite pas à le mettre sur la table, comme vous allez le voir dans ce film "Le crétin" de l'album "Gueuler comme un putois". C'est loin d'être du bon goût ambiant, du genre lénifiant, un peu Choron mais en chanson. Sur son site on parle de mélange de Dylan à la guitare et de Desproges aux textes... Sur les 4 mots du mat, argot interdit par Poutine j'en compte au moins deux interdits par le Gremlin ( on n'est pas dans la science fiction), dont le mot pine, à moins que celui-ci soit toléré mais pas celui de bite ...... Enfin tout ça c'est clair comme le pétrole, c'est le sens sûr de la censure ! Coupez !


Ecran :
Garanti biologique par l'abbé (AB),  cet autre film  La résistance naturelle de Jonathan Nossiter à propos du vin. Garderem lou bon vin ! Difenderemo il buono vino perché in vino veritas comme chacun sait !

Lecture : Pierre Autin Grenier auteur de Je ne suis pas un héros, Toute une vie bien ratée, L'éternité est inutile.....
Il avait le sens de l'accroche mais pas que ... !
  A lire Le refus de parvenir, entretient à Radio Libertaire

L'information rabotée.....illustrée par Fred Morisse.

samedi 19 juillet 2014

jeudi 24 juillet

Ecoute
2ème partie  Lecture du Père Peinard du 21 avril 1889, à propos de Jules Ferry. Et lettre du baron Petdechèvre à son secrétaire au château de Saint-Magloire..... à retrouver sur le site de Claude Guillon, L'gouvernement de Ferry est un système pourri.
3ème partie et fin de l'émission.


C'est une saison propice à la lecture, certain pour apprendre comment bronzer en deux jours, mais pour d'autres il s'agit de REUfléchire un peu ! Il est donc important de bien choisir le(s) livre(s) emporter à la plage, à la piscine, à la campagne. That's the quechetion, et oui vaste question..... 


On vous en a parlé et puis voilà, on l'a enregistré pour vous !
Le 31 mars 2012, sur radio libertaire l'émission Dessous de scènes évoquait la pièce "Faire danser les alligators sur la flûte de Pan",  jouée par Denis Lavant,  mis en texte par Emile Brami, et mis en scène par Yvan Morane.... Une émission sur Céline, intéressante..
Quand à Denis Lavant, voici un bon petit souvenir de son passage dans le fenestron....
Il n'est pas qu'un simple histrion. "L'argent, je trouve ça vulgaire...."


Argent, vers Gens d'Art..... Hervé Christiani, lui, a dû "faire sa valise", le 16 juillet, à l'heure où les festivals réjouissent un peu partout en France en dépit du problème du statut des intermittents, de tout le reste et de ceux qui n'y vont pas ...
Attention préparez vous ça va très vite, c'est beau, c'est dense, rythmé, que v'la du bel ouvrage ! Cherchez sur le ioutub Florentine, toujours du même... Et pardon de vous entoiler un peu plus.