vendredi 23 décembre 2011

Emission du 22 Décembre 2011

Ecouter C'est Gérard et Floréal (animateur de la "mémoire sociale" sur radio libertaire il y a quelques années)qui s'associent pour la dernière émission de l'année !
Bonnes fêtes à tous et on se retrouve l'année prochaine !

Un auditeur nous a envoyé ce texte de Georges Hyvernaud. Une réflexion intéressante sur le militantisme.

Instituteur, interné dans un camp dès 1940, il écrit des textes très forts comme celui-ci.

Le militant, c’est quelque chose comme le militaire. En mou. Le
militaire-né, bien sûr. Le rempilé de vocation. Empressement à obéir.
Instinct de discipline et de docilité. Culte de la consigne, du règlement,
de l’alignement. Pas une vertu n’y manque.

Ça ne leur a pas suffi, deux ou trois ans de caserne et de corvées de
latrines. Sitôt sortis, ils remettent ça. Contents, pourvu qu’on leur donne
des tracts à distribuer, des affiches à coller, des journaux à vendre auprès
des bouches de métro le dimanche matin.

Ils ont des drapeaux. Ils ont la fanfare. Et les défilés en rangs serrés
dans le vigoureux tumulte des semelles. Rien de réconfortant comme de
marcher ensemble, et de crier ensemble, et de transpirer ensemble. Chaude,
puissante odeur des grandes manœuvres et des manifestations de masses. Les
partis, c’est comme les armées : ça sent fort.

Au pas cadencé, ce serait plus beau. Avec des uniformes aussi. Ce qui a été
compris en certains points du monde.

Chez nous, on manifeste plutôt en pagaille. Question de tempérament
national. Pour ce qui est de l’uniforme, il serait plutôt intellectuel.
L’uniformité des cerveaux, c’est ça qu’on réussit aussi bien que partout
ailleurs.

Avec tout le confort qu’assure la certitude d’être pareil aux autres.

L’avantage d’être dans le même régiment. Entre copains.

jeudi 15 décembre 2011

Emission du15 Décembre 2011

Ecouter :
Le Politique
1
Ils sont entrés dans ma chambre
Ils m'ont dit de m'habiller
Ils m'ont dit : mets tes chaussures
On chantait sur le palier.

Entre leurs deux uniformes
j'ai descendu l'escalier
Ils ont ouvert la portière
La voiture a démarré

Ils me donneront la fièvre
La lumière dans les yeux
Ils me casseront les jambes
A coups de souliers ferrés

Mais je ne dirai rien
car je n'ai rien à dire
Je crois à ce que j'aime
Et vous le savez bien.

2
Ils m'ont emmené la-bas
Dans la grande salle rouge
Ils m'ont parqué dans un coin
Comme un meuble...comme un chien

Ils voulaient que je répète
Tout ce que j'avais chanté
Il y avait une mouche
Sur la manche du greffier

Qui vous a donné le droit
de juger votre prochain
Votre robe de drap noir
ou vos figures de deuil ?

Je ne vous dirai rien
Car je n'ai rien à dire
Je crois à ce que j'aime
Et vous le savez bien

3
Ils m'ont remis dans la cage
Ils reviennent tous les jours
Ils me tiennent des discours
Je n'écoute pas un mot.

Le soleil vient à 7 heures
Dans mon cachot m'éveiller
Un jour avant le soleil
Quelqu'un viendra me chercher

Si vous voulez que je vive
mettez moi en liberté
Si vous voulez que je meure
A quoi bon me torturer ?

Car je ne dirai rien
Je n'ai rien à vous dire
Je crois à ce que j'aime
Et vous le savez bien.

Boris V

jeudi 8 décembre 2011

Emission du 8 Décembre 2011

Ecouter
Une planète de rechange ...?
Sauver la nature et sauver l'humain...

jeudi 1 décembre 2011

Emission du 1 Décembre 2011

ECOUTER

Les conceptions de Proudhon quant au suffrage Universel, à l'autogestion et au Mandat Impératif.
De Chronique-hebdo sur radio libertaire 89,4 Paris et Ile de France

jeudi 24 novembre 2011

BORIS VIAN le 24 Novembre 2011

Ecouter :  20 minutes commentaires de l'actualité avec Jacques.
INVITEE NICOLE BERTOLT
Ecouter : 2 heures avec elle pour évoquer Boris Vian.

"Il faut choisir : se reposer ou être libre". Thucydide
BORIS a choisi. Pendant les quelques 20 années de sa vie entre 1940 (il a 20 ans) et sa mort en 1959 il se jeta à corps perdu dans le courant exalté d’une vie qu’il savait être courte. Ce faisant il est l’image même de l’homme libre. L’éclat fulgurant de cette liberté et de cet appétit de vivre nous illumine encore aujourd’hui.

Joueur de trompette dans les austères bureaux de l’Association française de Normalisation en même temps qu’il découvrait le jazz, fraichement débarqué d’Amérique avec la paix de 1945, dans les caves du quartier latin, sa frénésie ne se relâche pas. Il fonce… « sans tambour (mais avec) trompette ».

 A peine sorti, au petit matin, du « Lorientais », le club de jazz de Claude Luter, au pied de la Montagne Ste Geneviève, qu’il prend sa plume « « libre » pour se lancer dans le roman noir à l’américaine. « Bien que signé du nom très english de «Vernon Sullivan, ce « J’irai cracher sur vos tombes », fait s’étrangler de rage la « bonne » société confite en gaullisme galonné. La censure « républicaine »  sévit…succès garanti.

Sans relâche et sans états d’âme il poursuit inlassablement sa passion pour le roman,  l’humour, la dérision, le gout de vivre, la nostalgie de « L’Ecume des Jours » ; tout cela, c’est Boris.

Et puis c’est la poésie avec son ami Raymond Queneau, sa complicité avec Jacques Prévert et bien d’autres écrivains, chanteurs et joueurs de mots. Sa plume pleine de verve n’a pas de répit. Sa curiosité et son esprit frondeur le conduisent. Il va même, avec un compositeur complice, jusqu’à se lancer à sa manière pataphysicienne et cinématographique, dans l’opéra. Lancelot, son chevalier de la Table Ronde, blanc « comme neige », l’inspire.

Tout cela et bien d’autres clins d’œil à la vie, vous le découvrirez à la Bibliothèque Nationale puisqu’on l’expose (sic) jusqu’au 15 janvier 2012. Serait-il d’accord ? Lui, ce farouche combattant des Institutions de l’État gendarme et guerrier. C’est cet État « nationaliste », accapareur de ses ennemis pour les muséifier, qu’il a combattu, soit en riant dans sa chanson de ces « gendarmes qui l’ont bousculé, et plus gravement dans « Le Déserteur ». Refuser de tuer, de faire la guerre, de renoncer, en se soumettant à l’« enrôlement » de la conscription tout autant qu’au fétichisme du vote, à sa liberté, à sa particularité d’individu solidaire, créatif, combatif et passionné, ce fut sa vie. Salut Boris et « Bon Vian ».

AZ  25 novembre 2011  

jeudi 17 novembre 2011

Emission du 17 Novembre 2011

Ecouter

Présentation : DE LA DANGEROSITÉ DE CHOISIR UN MAITRE.

Tandis que, sous un nuage d’iode radioactive (sous contrôle), l’Europe des « politiques » renonce à gouverner et abandonne ses populations aux appétits des Banques, en  Italie, en Grèce et bientôt dans tout le continent, Pierre Joseph Proudhon tente de nous ramener sur terre, nous qui sommes dans les nuages toxiques de la « Présidentielle », cette Foire du Trône qui depuis juin et jusqu’à mai 2012, nous endort ou nous fait rire, mais nous conduit inéluctablement vers l’abime.

En France, comme en 1940, comme en 1958, « nos » élus ont renoncé et renoncent aujourd’hui, devant une situation de « guerre » financière à assumer la mission que le « peuple », dans son innocence, leur a confié. Fuyons devant l’ennemi, confions à un maréchal, un général, un Financier le « sort de la Patrie ».

Pendant que nous nous ébahissons devant leurs pitreries de marionnettes, leurs promesses mensongères, leurs escroqueries, leurs aventures graveleuses, nous oublions que leur seul objectif n’est pas de nous aider à vivre ensemble mais de préserver et de grossir leurs privilèges. Hier, encore  un parti brandissant le drapeau de « sauveur » de l’humanité contre la machine infernale nucléaire, échange son « idéal » contre quelques postes d’ « élus du peuple ».

Alors, retroussons nos manches, entreprenons de nous gouverner nous mêmes, ne succombons pas à la tentation de renoncer à notre propre pouvoir, en continuant  à faire de ces personnages qui nous supplient de les « élire », de véritables dangers publics.

N’allons pas à la messe électorale, à l’abattoir. Abstenons nous et , si nous sommes le nombre, mettons les ainsi « hors la loi ».

jeudi 10 novembre 2011

Emission du 10 Novembre 2011

Ecouter 
Dans la première partie retour à la soirée "La Nuit des rapaces" organisée par l'émission du service public La-bas si j'y suis et le journal Fakir. Journal des différentes luttes qui se mènent ou à mener, et qui est publié en Picardie. Sa dernière Une titre "Contre l'Oligarchie, la finance, les médias. Que faire ? (et que ne pas faire?). Cette soirée met en compétition les plus grands "rapaces" que la société entretient et subit. Les têtes à l'affiche pour ce concours sont choisies par des victimes, des exclus, des jetés à la rue par ces nuisibles, et des personnalités un peu plus connues des auditeurs de Radio Libertaire, Jean Pierre Garnier, Gérard Filoche, Acrimed, .... L'identité et le parcours de ces vautours éclaire sur leur point commun : leurs intérêts personnels qui se chiffre en millions d'euros.
Deuxième partie :
C'est un nouveau magazine d'idée et d'humour qui aborde la politique, la littérature, l'art, l'histoire, la philosophie... il nous a plu et nous feuilletons avec Françoise Galland son numéro UN.


mercredi 2 novembre 2011

3 Novembre 2011

Ecouter
Texte d'Archibald lu pendant l'émission, dans la première heure.
Ah …c’est trop fort ! Papa Andréou bafoue un chanoine catho fils de petite noblesse hongroise  et une  fille de pasteur protestant du Brandebourg. Il se permet un pied de nez à une Angela, à un Nicolas, les deux gouvernants qui venaient de se targuer d’avoir sauver l’Europe, l’Allemagne et la France.
Un simple petit Socrate athénien se permet de nous ridiculiser, nous qui sommes  les Héros de l’Euro et de la Finance internationale.
Tant de nuits, de discours, de démonstrations médiatiques pour faire peur à nos peuple et jouer les sauveurs suprêmes et subir, sous les ricanements des banquiers, l’affront irréparable de la part d’un tout petit chef hellène !
Comment…Ce drôle a osé faire appel au suffrage universel ! Il joue, sous notre nez, à la « souveraineté populaire » ! Comme si la vile multitude pouvait savoir ce qui est bon pour elle !  Non mais, de quoi on a l’air avec nos G20, G7, G…rémiades ?
Allez, On téléphone aux Colonels !
Signé : les vrais démocrates
Et comme un auditeur nous le fait remarquer à propos de l'explosion à Charlie Hebdo, voici le lien d'Article 11. Nous partageons leur avis.

Deuxième partie
Il y a chansonniers et chansonniers ! A déguster sans réserve....
Les liens Marc Havet, Jean Claude Mérillon,
Laurence Fosse, sa très belle chanson "la ville est à eux", et pour la voir la chanter....
et aussi le Forum Léo Ferré

jeudi 27 octobre 2011

Emission du 27 Octobre

Ecouter 

Pour les trente ans de la disparition de  Georges Brassens, et les trente ans de Radio Libertaire, Chronique Hebdo a invité un chanteur et un conteur pour commenter comme à notre habitude l'actualité.
Un chanteur unique, insondable, incontrôlable...l'1consolable.
Il fait dans ses chansons une virulente critique du travail salarié, de la consommation, du productivisme pollueur et de la croissance destructrice...
http://l1consolable.free.fr
Quand au conteur Serge Quadruppani il nous a donné envie, comme l'ont fait les anciens de 89, d'abattre les nouveaux privilèges et pour se faire, être créatifs ! Son souhait serait de faire un peu partout d'autres nuits du 4 août sous des formes les plus variées.
 http://www.nuitsdu4aout.com/
http://www.article11.info/spip/_Serge-Quadruppani_

jeudi 20 octobre 2011

Emission du 20 Octobre

Ecouter
Serge Quadruppani n'ayant pu nous rejoindre, l'émission est reportée à la semaine prochaine ( ça reste quand même à confirmer).
Et si vous voulez télécharger l'affiche de Libertad c'est là le lien

dimanche 16 octobre 2011

Un beau placard anti-électoral !

Affiche du 1er mars 1906, publié dans l'anarchie n°47 et signé Albert Libertad 

vendredi 7 octobre 2011

Emission du13 Octobre

Thème : L’Etat  « Actualité » de la pensée « Proudhon ».
Ecouter

Répondant, à l’Elysée, à la question de l’universitaire « populaire », Michel Onfray, sur ce qu’est la « Liberté » le Chanoine du Latran la qualifiait de « Transgression ». Lui même et ses sbires (Présidents, Policiers, Ministres, députés, magistrats, et autres affidés) savent transgresser leurs propres lois et pratiquer « leur liberté ». Espionnage de journalistes, portage de mallettes avec l’argent du contribuable, association de malfaiteurs, mafias diverses font l’actualité. Quant au simple « populo », il a intérêt à ne pas s’essayer à ce genre de liberté.  Proudhon disait déjà : « L’Etat est étranger au droit, indifférent à toute idée morale : c’est un simple instrument de force ».




jeudi 6 octobre 2011

Emission du 6 Octobre

Ecouter
Pourquoi nous sommes contre la délégation de pouvoir...


jeudi 29 septembre 2011

vendredi 23 septembre 2011

Emission du 22 Septembre 2011

Ecouter

L'article "De la profitation" d'Archibald Zurvan  est paru dans le Monde Libertaire de cette semaine !
Le Veau d'or de  PICABIA
 Vous pouvez aussi le lire sur son blog.

Musiques et chansons :
Brahms au piano Hélène Grimaud,
Fred Alpi dans La ballade de John Massis,
et  l'admirable Fats Waller !

samedi 17 septembre 2011

vendredi 9 septembre 2011

Emission du 8 Septembre 2011

Ecouter 

A lire aussi le texte de Jacques  sur son blog : De la Profitation

…Où l’on verra l’une des marionnettes de la « Foire du Trône » (voir l’émission du 30 juin), prêtant le devenu fameux Serment de Toulouse, jurant aux français de sauver la F rance. Dans le domaine de la lutte pour le Trône, rappelons que le premier serment proféré et rédigé en 843 dans notre langue fut le Serment de Strasbourg. Deux petits  fils de Charlemagne juraient de s’entraider pour combattre et vaincre leur frère et l’obliger à ne pas garder pour lui la totalité du contenu de la succession au Trône du grand père.
…Où l’ on s’étonnera de constater avec quel sérieux les pantins de la Foire s’entourent de conseillers avisés et bons connaisseurs des campagnes électorales. Ces éminents et riches protecteurs de nos six fantoches ont bien choisi leur patronyme. Ils se nomment : « « Les Gracques », se référant à deux « Tribuns » romains, les frères Gracchus, qui se firent assassiner poir avoir tenté d’imposer quelques réformes sociales. Les craques des Gracques auront elles un effet bénéfique dans la chasse au Trône de nos six histrions ? A vous de deviner.
..Où l’innocuité du nucléaire est enfin démontrée, 25 ans après Tchernobyl. Le célèbre professeur Pellerin vient de bénéficier d’iin « Non Lieu », dans l’affaire du « Nuage ». Les juges, suivant l’avis des membres de l’Académie des Sciences, « dédouanant » le nommé Pellerin, confirment que le nuage radioactif s’est bien arrêté à la frontière française. Il faut dire que le rapport de l’Académie des Sciences avait été rédigé par l’un de ses membres : Le Professeur.

samedi 3 septembre 2011

Emission de la rentrée 1er Septembre 2011

Ecouter l'émission

Les sujets pour cette émission de la rentrée... : Les JMJ (anarchistes ! où deux responsables de l'émission sont en mission et donc absents de l'émission  ;+) ), la Profitation à la Guadeloupe et ailleurs, et les émeutiers en col blanc ...

dimanche 3 juillet 2011

Emission du 30 Juin 2011

Ecouter

  LA FOIRE DU TRONE à lire sur le blog d'Archibald


vendredi 24 juin 2011

Emission du 23 Juin 2011

Ecouter


Ah ! Les Beaux jours

Nos élites à l’honneur

Encore une semaine à bachoter. On dit que des fuites massives ont endommagé les canalisations nano virtuelles. De petits tricheurs privilégiés savaient tout avant le début des épreuves. Va–t-on tout recommencer ? Dur, dur pour les candidats ministres.

Une sous ministre(1), chargée de la Jeunesse (sic) et candidate issue du lycée Papillon, a confondu l’appel du 18 juin 40 ( De Gaulle) avec le 8 juin 1944 date du débarquement allié en Normandie ; En outre elle répond , à l’oral de Bayeux, que le fameux débarquement, qu’elle situe en 1945 au lieu de 1944, avait pour objectif « la libération du continent américain », ignorant qu’il s’agissait de débarrasser l’Europe du joug nazi. Quant au nom de l’une des plages du débarquement anglo américain, elle parle d’ « Obama beach » au lieu d’Omaha beach. Le président des Etats Unis n’étant pas membre du jury du Bac, la candidate sous-ministre préposée à l’instruction de la jeunesse a peu de chances d’être reçue. Elle pourra  appliquer efficacement les consignes de son ministre–chef, sur la nécessaire suppression, dans les programmes, du cours d’histoire

Un autre candidat ministre(2), chargé, lui, de l’Energie et du commerce international, questionné à l’oral sur la sécurité dans le domaine de l’énergie nucléaire, quitta la salle de classe en injuriant grossièrement (« FAITES CHIER…) le jury.  Il avait déjà eu une note assez basse à l’écrit . L’épreuve de philosophie était centrée sur le « concept de Comportement » dans la politique et les affaires. Ses réponses peu convaincantes sur l’exercice de la « loyauté » dans ces deux domaines lui valurent une note où s’exprimaient les remontrances du jury.

Cette session 2011  du baccalauréat fut marquée également par une réclamation en bonne et due forme d’un candidat ancien ministre(3) de l’éducation recalé à la précédente session. Eliminé pour incapacité à fournir un travail personnel cohérent, son livret scolaire signalant sa paresse et son habitude de copier sur ses voisins, il transmit au jury une pétition de ses anciens condisciples, tendant à démontrer ses succès dans le travail collectif effectué avec eux. Chargé par la plus haute autorité de la République d’une lourde et très actuelle  mission économique et sociologique consistant à élaborer une large « Analyse de la Société », ce groupe d’une vingtaine de pétitionnaires, composé, entre autres bons élèves, d’un amiral et d’une descendante de la famille royale des Bourbon, s’élevait contre le « populisme intellectuel » dont avait fait preuve le jury, en recalant leur mentor et compagnon de route pour « travail fictif ». Pour démontrer l’étendue et la portée de cette analyse sociale et bénévole, ces généreux avocats rappelèrent aux membres du jury la nature et l’efficacité de leurs travaux. Ainsi, dans leur tâche fondamentale d’analyse de notre Société,  ils « argumentèrent sur l’homoparentalité et l’euthanasie ». Par ailleurs, déjà groupés en Comité(4), ils créèrent une commission spéciale intitulée, pour affirmer la générosité et l’avenir de leurs diagnostics, « Ambition Volontaire ». C’est ainsi que cette commission définit avec une maitrise « incontournable et plébiscité par les acteurs » quels devaient être le « rôle, les missions et la formation des sapeurs pompiers volontaires ». Comment, dans ces conditions, prétendre à la nature fictive d’une tâche aussi importante pour notre société et, parodiant un général, qualifier ce groupe de travail efficace, indispensable à la Nation et à la bonne conduite de la République, de « Comité Théodule » ? Ajoutons que les « comités Théodule » sont légion, dans notre République pleine de reconnaissance pour ses grands hommes. Deux jours après la pétition de la « Commission d’Analyse de la Société », un nouveau collectif s’exprimait dans la presse. Cette fois il s’agissait de diplomates aguerris se plaignant de la pauvreté désespérante de leur belle Maison du « Quai d’Orsay » devenue un vulgaire « château de sable ». et, de cette effondrement prévisible de leur pâlais, ils accusaient les « Théodule », seuls ou en comité. Sous le vocable « Groupe Marly »(4bis), ces obligés du (et au)devoir de réserve, ambassadeurs ,consuls et autres missionnaires de l’Hexagone, se manifestent.  Réduits à la portion congrue depuis des années par le pouvoir régalien, c’est à dire abusif, de l’Elysée, ils écrivent : « …au même moment (où on leur coupe les vivres) pourtant, de nouveaux emplois « honorifiques » et très couteux sont donnés à des amis (et amies) politiques, dont l’action comme ambassadeurs itinérants ou thématiques est aussi floue que leurs missions, ou qui font fi des règles déontologiques s’imposant aux diplomates, en continuant de mener leur carrière politique nationale… »
Alors, action floue, emploi fictif, comité inutile et ruineux? Rien de trop beau pour les « élites ».


Et pendant ce temps…La Planète ?...Vous avez dit «Gouvernance »

Il paraît que « la sureté nucléaire » exige une « gouvernance mondiale » ?(5) On vient de voir que nos élites s’entrainent. Elles doivent comprendre de quoi il s’agit et être aptes à participer à cette « gouvernance », pilotée par l’Agence internationale de l’énergie atomique. Conscients de leur incompétence sur ce sujet et de leur prétention patriotique dominatrice, les Etats Unis ont dit non.  
Sauf à refuser de voir la réalité des dégâts présents et prévisibles causés par le nucléaire, ce « non » signifie que « gouverner » l’atome, c’est y renoncer. Il y a plus de 30 ans, après un référendum sur ce point, l’Autriche a renoncé. Pourtant, le politicien, chef du gouvernement autrichien (6) espérait bien « gouverner l’atome comme il gouvernait ses sujets. Les bâtiments de la gigantesque centrale atomique étaient déjà construits. Il ne manquait que les réacteurs. La population déjoua le projet malsain du Chancelier. Il ne la « représentait »pas, comme le disent aujourd’hui les « Indignés » espagnols et grecs, en parlant de leurs prétendus « représentants », chefs d’Etat, députés, et autres politiciens de métier. Aujourd’hui, en Autriche, cette centrale mort née se visite et se loue. Outre le tourisme, certains autrichiens imaginent d’en faire un « Musée de la mauvaise technologie », d’autres, d’utiliser la cuve de béton profonde de 40 mètres, comme cimetière et d’enterrer les cadavres non plus allongés mais debout.
Pendant ce temps, à Fukushima(7) la situation n’est pas « maitrisée », avec les conséquences qu’on constate et celles futures  qu’on peut imaginer. Une autre centrale, Monju, située sur une zone sismique à cent kilomètres de Kyoto (1.500.000 habitants) touchée en Aout 2011 par la chute d’une grue dans le réacteur, est à l’arrêt malgré 24 tentatives de dépannage. En 1995, déjà frappée par « un des pires incidents de l’histoire du nucléaire », elle avait du s’arrêter pendant 15 ans.

Quant à la « Gouvernance » mondiale économique et financière, elle a tout d’une gouvernance atomique, aux mêmes effets mortifères. Pendant qu’un prix Nobel d’Economie (7bis)  se voit contraint de renoncer à une fonction auprès de la Réserve Fédérale américaine, sous la pression des lobbies conservateurs, pour avoir émis l’idée de ralentir leurs appétits financiers, (on appelle ça la « régulation du capitalisme »), notre Chanoine président propose un « plan de régulation » des marchés agricoles et s’écrie : « …En adoptant ce plan, vous pouvez non seulement changer la vie d’un milliard de paysans, mais le cours même du capitalisme pour qu’il retrouve un sens » (sic). Dénué de sens, atteint par la folie de la démesure, le capitalisme peut il, même après quelques années passées à l’asile, recouvrer la santé ? Rien n’est moins sur. Un enseignant de l’Université d’Heidelberg (8)) en Allemagne distingue la richesse d’un pays de la prospérité et du bien être de ses habitants. Comme Elysée Reclus, géographe anarchiste, il considère que ce qu’on appelle le PIB (produit intérieur brut)  n’est pas un indicateur fiable. En effet cet indicateur néglige deux facteurs fondamentaux dans la détermination de la prospérité d’un pays : d’une part la répartition de cette richesse, d’autre part les aléas et les dangers d’une richesse fondée pour l’essentiel sur le commerce international, au détriment de l’autonomie et des capacités propres au pays concerné. Enfin, la prospérité de l’un ne se fait elle pas au détriment de l’autre ? Le désordre économique et financier créé par une mondialisation destructrice des autonomies et des cultures, au profit d’une forme de « totalitarisme » écrasant les différences et les particularités, ignorant les « contraires », peut toucher les plus riches. Pour un ancien représentant de la FED(9) des Etats Unis, les crises financières qui bouleversent les Etats européens sont « lourdes de danger » pour son Pays. De même, pour le « Wall Street journal », les plans de sauvetage (Grèce, Espagne et autres) mis en place par l’Union européenne, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne ne sont que « des mécanismes destinés à repousser la date des comptes ». Ces avisés Cassandre, veulent ils dire, à propos du capitalisme, que son « compte » est bon ?
AZ  le 27 06 2011

Les « Elites » :  1. Bougrab, jeannette  2. Besson, Luc  3. Ferry, Luc
4. Collectif « Théodule ».  Face au poujadisme intellectuel…Le Monde 22 juin 2011
4bis. Groupe Marly. La diplomatie française…un château de sable. Le Monde 24 06
5. Après Fukushima…, Le Monde  22 juin 2011
6. Le socialiste Kreisky
7. Le rejet du nucléaire… Le Monde 21 juin 2011
7bis. Prix Nobel incompétent ? Le Monde 22 juin 2011
8. Un pays moins prospère…Le Monde 21 juin 2011-06-26 9
9. Un défaut inéluctable… Le Monde 22 juin 2011

jeudi 16 juin 2011

Emission du 16 Juin 2011

Ecouter

C’est le jour où 400 000 écoliers vont passer leur Bac Philo. Et notre devoir est donc de « philosopher » avec eux. Les sujets d’actualité ne manquent pas. Les voici :

1. La « Science »  Un petit paysan japonais des environs de Fukushima vient de se pendre. Sur la mur de son étable à vaches irradiées et au lait contaminé, il écrit : « Sans le Nucléaire… » et se pend . Sur le tableau noir de la même étable qui lui sert d’aide mémoire aux tâches de la journée, il a écrit : « A nous, les agriculteurs, la Centrale a arraché les pieds et les mains… A ceux qui restent, courage. » Dans le journal Le Monde du 15 juin, pendant qu’un chroniqueur écolo « parlait avec les arbres » et qu’une page entière consacrée à l’Education était titrée en majuscules «  Le Nucléaire a encore de beaux jours devant lui »,,, la cheftaine d’Areva » et le chanoine du Latran tentaient de faire bonne figure en apprenant la chute des ventes, en Europe, de leurs jouets atomiques. « Oh ! les beaux jours », chanterait Beckett.

2. La « Vie chère » : Pendant que grecs, espagnols manifestent leur hostilité « indignée » aux banquiers et aux politiques, des hommes de plume médiatique proposent des remèdes. Alors qu’à Barcelone les manifestants crient que « le système politique ne les représente pas », l’auteur d’ « Indignez vous » les invite à voter,  trois « Mages », Hessel, Morin, Alphandery prédisent que « L’Economie solidaire, c’est pour demain » et prétendent « pouvoir et vouloir reprendre la main sur l’Economie ». Un philosophe de « broussaille », M Onfray veut faire du « Capitalisme libertaire. En attendant ces « beaux jours » (grâce au vote), les maitres du jeu et du Monde, le FMI et la Banque mondiale poursuivent leurs exactions ; Après l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, la Grèce, c’est au tour de la Biélorussie. Et d’abord, partageons nous les pouvoirs et les prébendes, disent en chœur, Mme Clinton, candidate à la Banque Mondiale et Mme Lagarde candidate au FMI.

3. La « Morale » : Un sociologue , un magistrat et des tas de « citoyens venant de tous horizons politiques et philosophiques » vont « moraliser » le Capitalisme en « luttant contre la corruption », « enjeu pour 2012 » (sic). Leur association s’appelle « Anticor ». Ils veulent inviter le parlement à la sévérité financière. Que les comités d’entreprise vérifient les comptes des patrons d’entreprise, qu’une « surveillance citoyenne s’applique aux marchés publics, qu’on interdise les Lobbies, qu’on élise plus un ex élu condamné pour corruption…Il paraît que ces propositions constitueraient « le socle majeur d’une réforme de la démocratie française ». La question n’est pas posée de savoir si les fondements même de l’organisation économique  capitaliste ne reposent pas sur le profit financier, la croissance aveugle, la stratégie d’élimination ou d’absorption de l’ « Autre » et si de ce fait , ce qu’on appelle corruption, vol, conflit d’intérèt ou autres modes de « réussite » ne sont pas inhérents au système. La « Fin justifie les moyens », telle est la loi de la « liberté sans morale ». Dans cette guerre toutes les armes sont bonnes.  Faire disparaître le concurrent, faire taire la critique ; L’Europe est dirigée jusqu’au 30 juin 2011 par le chef d’un pays d’où est originaire la famille de notre chanoine : la Hongrie. Que dit-t-on en Hongrie de ce chef , un certain (f)Orban qui étouffe une radio d’opposition, à laquelle il préfère une radio « musicale ». Ce régime est « une dictature ». Il est pire que la dictature communiste des années 50, pire que la dictature fasciste de l’amiral Horthy des années 40.

Conclusion : Trois sujets pour le Bac de Philo ! Alors, on philosophe ou on fait du fric. La lignée « Ferry » a choisi. Depuis Ferry famine sous la Commune de Paris de 1871, Ferry Tonkin le colonisateur, Ferry adjudant et cureton avec sa loi sur l’Education destinée à faire des petits soldats soumis au sabre et au goupillon, le dernier rejeton n’est pas en reste. Molière l’avait prévu. L’indignité n’est pas réservée aux politiques.   AZ 18 06 11

Mais l’argent, dont on voit tant de gens faire cas,
Pour un vrai philosophe, a d’indignes appâts…
Molière Les Femmes savantes  Acte 5 scène 1



jeudi 9 juin 2011

Emission du 9 Juin 2011

Ecouter

Gérard est dans le studio et à Paris, il commente l'actualité .... Interventions vers onze heures de Josie et Jacques qui sont à Mérindol, sur les bords de la Durance.
Voici un extrait du texte paru dans le quotidien vespéral du 8 juin.
100 pour 100
A quoi ressemblerait notre planète si seulement 100 personnes la peuplaient ?....
Voici ce village. 52 femmes et 48 hommes. 70 sont des adultes, 30 des enfants. Pas facile de communiquer avec tous moi qui n'entend rien au chinois, elle est ici la langue la plus parlée, partagée par 17 personnes, contre 9 pour la langue anglaise. Où se restaurer ? 50 habitants ne disposent pas de ressources suffisantes pour manger à leur faim, tandis que 15 sont en surpoids. Et où étancher ma soif ? L'accès à une eau saine ne l'est que pur 17 habitants. Pourrai-je recharger mon portable ? L'accès aux ressources énergétiques est disparate puisque 20 des villageois en consomment 80% à  eux seuls. Charmante école que voici ! Mais en matière d'éducation, 14 personnes ne savent pas lire, et une seule personne a fait des études supérieures. Sur mon passage, une tension est palpable : 20 des 100 habitants vivent dans la peur....d'un bombardement, d'une attaque armée, d'un viol ou d'un enlèvement. Enfin 48 ne peuvent s'exprimer sous peine d'être emprisonnés, torturés ou exécutés.
A cette échelle, les chiffres sont bien plus saisissants et le tableau ainsi brossé dans une vingtaine d'affiches par Toby Ng, graphiste paraît bien plus sombre. "Regardez, c'est le monde dans lequel nous vivons ! assure-t-il. Difficile à avaler, et pourtant c'est bien son portrait craché !

jeudi 2 juin 2011

Emission du 2 Juin 2011

Plusieurs sujets traités :
-Jacky Berthomé membre du réseau sortir du nucléaire réagit aux propos tenus récemment sur une radio publique par la directrice d'AREVA. Propos hautement trompeurs, menteurs, évacuant tous les risques nucléaires.
Elle garantit la sécurité du nucléaire made in France....

-Les travers du militantisme, et que faire en attendant le grand soir ?

-Quand la police interdit de chanter Brassens .... 

Ecouter

jeudi 26 mai 2011

Emission du 26 Mai 2011




Deux parties à l’émission  : 
1.         1.Actualité de la Presse spectacle (Affaire DSK), du journalisme policier à l’insignifiance racoleuse. Le pouvoir de la Finance sur « l’indépendance » du journaliste (Affaire Pierre Bergé- Le Monde). Qu’est ce qu’une « expression », une expression libre ? (à travers quelques remarques d’auteurs  Camus, Zo d’Axa, Stirner et autres).
2. Invités Olivier Cyran "VIP" de CQFD et Jean Baptiste Bernard de la revue bimestrielle Article 11La situation concrète de la presse indépendante, alternative, libertaire, face aux attaques des propriétaires de la Presse aux ordres. Comment résister, et en particulier aux dernières mesures financières prises par le distributeur Prestalys...Ne serait-il pas opportun de rassembler les acteurs de l'information libre, de s'organiser face à ce qui va sans nul doute l'étouffer. L'augmentation exorbitante des charges de distribution, va rapidement faire disparaître nos journaux pendant que l’Etat subventionne la presse officielle et les grands Médias capitalistes privés, déjà certains d’entre nous parlent de mettre la clé sous la porte.
Pour toute idée sur le sujet,  laissez vos commentaires... 

vendredi 20 mai 2011

Emission du 19 Mai 2011

Une faute d’inattention...

Nos sagaces auditeurs voudront bien nous pardonner, nous l’espérons, ce manque tragique dans le sommaire de notre émission d'aujourd’hui ;

Nous tenterons de nous rattraper jeudi prochain. Nous raconterons alors peut être, si la demande est pressante, cette merveilleuse histoire perse du Roi Sardanapale, riche et débauché qui finit mal.

Quant à Ophélie, la légende danoise veut que, abandonnée par Hamlet, elle se noie.

Devant de telles macabres péripéties, nous n’avions pas osé plonger nos chers auditeurs dans une profonde et mélancolique affliction.

Pour écouter l'émission

vendredi 13 mai 2011

Emission du 12 Mai

Ecouter l'émission

A Paris, c’est la foire du Trône. Dans l’actualité du Monde les chefs d’Etat font le spectacle sur toutes les télévisions. Leurs numéros de Foire est le préambule à leur maintien au pouvoir, en impressionnant les foules pour les mieux asservir.  Obama se venge sur un nouveau Géronimo arabe. Benoit 16 « béatifie » à coeur joie son prédécesseur devant les moutons – pèlerins bouches bées, béats d’admiration devant ce seigneur.Les « possédés » du miterrandisme poursuivent leur idée fixe à la Bastille ; Sans compter les massacreurs royaux de Syrie de Libye, de Chine et d’ailleurs. 

Référence du livre évoqué dans l'émission  :  Lisander Spooner, "Outrages à chef d'Etat"
aux éditions Les Belles lettres.


 En 1953 le 16 mai, disparaissait Django Reinhardt...guitariste gitan extraordinaire à seulement 43 ans.

Il illustre nos plages musicales pour rappeler que chez nous, l'exclusion frappe des peuples, des individus. Sans cesse ceux qui voudraient trouver un refuge ici sont rejetés hors de nos sacro-saintes frontières. Ainsi le capitalisme se défend pour pouvoir continuer son exploitation mondiale et son profit.

CONTACT: ch.hebdo@gmail.com

vendredi 6 mai 2011

Emission du 5 Mai avec Floréal pour les 10 ans du Forum Léo Férré

 Première partie de l'émission. Nous revenons sur le nucléaire. C'est le sujet d'un important dossier paru dans Philosophie magasine mais qui reste consternant par certaines déclarations notamment celles d'un ancien ministre de l'éducation nationale. Revue à consulter uniquement en salle d'attente chez votre dentiste ou plus sérieusement  à consulter dans un bibliothèque....Quelques manifestations ont eu lieu et malheureusement on voit que la motivation de la population est de nouveau tombée. Comment cette indifférence est en partie de la responsabilité des médias qui cherchent toujours de nouveaux sujets d'actualité à traiter, et le spectaculaire remplace toutes réflexions....

Deuxième partie : Invité Floréal pour nous parler du Forum Léo Férré et à cette occasion une journée festive est organisée avec de nombreux chanteurs qui animent les soirées du Forum.

-Ca y est. La fête a eu lieu ! Et quelle fête ! J'ai entendu un chiffre comme 140 personnes... de nombreux chanteurs qui ont poussé leur petite chanson sympathiquement et un buffet le soir, un vrai régal ....Ah, ils savent recevoir nos amis du Forum, c'était l'abondance de petites bouchées à faire glisser dans nos bouches.
Et puis, au forum, c'est simple comme d'habitude on y est bien,  et on peut entendre de la chanson non crétinisante ! Alors c'est l'anniversaire d'une belle réussite. Longue vie au Forum et une pensée à Léo dont ils ont eu la bonne idée de prendre le nom !-

Pendant l'émission nous avons encore reçu des appels d'auditeurs toujours inquiets et mécontents de la disparition des deux émissions de Jean Jacques et Catherine, Les Partageux et Ni maître ni Dieu.
Nous rappelons que vous pouvez trouver sur ce blog les indications pour contacter le secrétariat de la radio. Ca se trouve sur la page d'accueil de ce blog : Comment se faire entendre !

Amicalement
Josie, Jacques, Gérard

jeudi 28 avril 2011

Chronique Hebdo le 28 avril 2011

Fukushima 2011 
Le nucléaire actuellement est un sujet qui est traité par de nombreux médias et l'on peut entendre de plus en plus un discours favorable au nucléaire malgré la catastrophe de Fukushima. Il est donc important encore de revenir sur le sujet et démontrer comment des menteurs inconscients ignorent totalement le risque qu'il nous font encourir. Ils se foutent de nous, de l'avenir, des êtres qui sont sur la planète.
Ecouter l'émission 

Et pour écouter l'émission "raisonnable" diffusée deux fois sur Radio libertaire.

lundi 25 avril 2011

Le 24 Avril 2011

Merci à tous pour vos sympathiques courriers.
Jamais ce blog n'aura été autant visité que depuis que nous avons interrompu nos émissions !
Sans doute êtes-vous venus chercher "la" bonne nouvelle pour Jean Jacques et Catherine, mais vous ne la trouverez pas.
Pas le moindre mouvement nulle part, pas de révolte, pas de révoltés... sauf vos courriers...

Enfin, nous, notre amitié se trouve renforcée avec Catherine (et oui, l'Arlésienne de cet événement !) et Jean Jacques et s'ils doivent resurgir ici ou ailleurs, bien sûr nous vous en informerons !

Quelqu'un suggére une émission à partir de l'ordinateur.  Pourquoi pas ! On va leur en parler ...
Alors revenez ou laissez nous une adresse email....

Amitiés à tous, et soyez en lutte, sans peur et sans relâche !

A jeudi 28 Avril nos commentateurs plus que jamais incisifs, corrosifs, anarchistes, seront présents !

jeudi 21 avril 2011

Chronique hebdo suspend ses émissions momentanément.

Pourquoi depuis début avril nous n'avons pas fait d'émission,  sauf la dernière avec Pièces et main d'oeuvre qui était prévue depuis longtemps ?
Pour manifester notre désapprobation des décisions prises tant au sein de la fédération anarchiste que par le secrétariat de Radio Libertaire. Nous avons décidé d'interrompre nos émissions momentanément.
Deux émissions essentielles dans la programmation anarchiste de Radio Libertaire ont disparu.
L'origine de cette situation est un différent entre la Fédération anarchiste, le Secrétariat de la radio et l'animateur de ces deux émissions (Les Partageux de la Commune et Ni Maitre ni Dieu).
Nous ne pouvons rester indifférents à la situation qui en a résulté : l'exclusion de la Fédération Anarchiste puis la suppression de l'émission Ni Maître ni Dieu de la Radio de cet animateur et de sa compagne. Ils produisaient des émissions de qualité depuis plus de quinze ans. Pendant toute cette période un travail considérable a été accompli sur deux sujets : l'histoire des Partageux de la Commune et l'actualité des comportements obscurantistes de toutes les religions et de tous les dogmes qui entravent l'émancipation de l'individu.

Nous vous invitons à continuer de laisser vos commentaires sur ce blog ou à nous écrire à cette adresse :
ch.hebdo@gmail.com, si vous désirez une réponse...

Amicalement
Josie, Jacques, Gérard

vendredi 8 avril 2011

26- Le collectif Pièces et main d'oeuvre le 7 Avril 2011

Ecouter: durée 1H34

Entretien avec nos deux invités depuis Grenoble.
La technopole de la lévitation du scientisme...Ils expliquent ce que sont les technologies modernes, leurs destinées à renforcer le contrôle d'Etat et à tuer la réflexion et l'esprit critique de l'individu. Vous apprendrez si vous ne le savez déjà ce que sont les RFID, les nanotechnologies, la biométrie, la technique Orwellienne de "l'acceptabilité"...

Ecouter 18mn, la deuxième partie les commentaires de l'actualité de Jacques .

Regardez le film tiré du livre RFID "La police totale", ainsi que tous les documents produits par PMO 28mn, et surtout imprimez les, lisez les, faites les connaître afin que nous puissions reprendre nos esprits !

vendredi 1 avril 2011

25- invité Eric Hazan le 31 Mars 2011

Première partie : Retour sur la catastrophe nucléaire et les mensonges relatifs aux informations.
Le religion poison du peuple. Elections piège à cons....


Deuxième partie : Eric Hazan pour son livre rédigé avec Alain Badiou, "L'antisémitisme partout".

vendredi 25 mars 2011

24-Le nucléaire avec J. Barthome, JP Tertrais, JP Garnier le 24 Mars 2011

La catastrophe nucléaire de Fukushima  nous fait ressentir plus que jamais le danger de celui-ci et de l'urgence qu'il y a de sortir du nucléaire.
Première partie : Jacky Berthome du Réseau Sortir du Nucléaire.

Deuxième partie : Jean Pierre Tertrais auteur de L'impasse du capitalisme, Du développement à la décroissance.

Troisième partie : Jean Pierre Garnier auteur de Une violence éminemment contemporaine.

jeudi 17 mars 2011

23- 1) jean Jacques 2) Monique Séné le 17 Mars 2011


 Jean Jacques Des Partageux de la Commune.
 Ecouter l'émission 1ère partie
La Commune c'est la continuité d'un processus d'émancipation de l'individu. Réprimée, les fédérés assassinés.  Mais son esprit de liberté, de résistance est inéluctable.

Monique Séné au téléphone pour évoquer la situation nucléaire, de la catastrophe survenue au Japon.
Ecouter l'émission 2ème partie

Commentaires de l'actualité
Ecouter l'émission la 3ème partie

Pour la société capitaliste dans laquelle on vit le pétrole est l’idéal pour les marchands les commerçants. Comme ces multinationales sont épaulées par l’Etat, le nucléaire devient l’énergie la meilleure pour l’état. C’est une énergie qui lui permet de développer la société sécuritaire, la société militaire, la société concentrationnaire.
Ces deux facteurs d’énergie pétrole et nucléaire sont les deux moteurs du capitalisme d’Etat. Ils font la mécanique d’un Etat qui fait peur et développe sa protection militaire policière qui fait taire les individus.
Alors oui essayons de revenir à la bougie ! Ou à des formes plus simples.
Qu’est ce qui motive les sociétés sinon le bien être,  le plaisir d’être dans un lieu où l’on n’est pas contraint d’aller à toute vitesse, de travailler dans n’importe qu’elle condition de consommer à tout prix…

lundi 14 mars 2011

22- Floréal invité du 10 Mars 2011

L'émission est en trois parties.
Chronique Hebdo de 8h à 9h30, les commentaires de Jacques et Gérard.

Ecouter la 1ère partie

Deuxième et troisième parties. Floréal vient ajouter aux commentaires des animateurs son point de vue sur l'actualité.

Ecouter la 2ème partie
Ecouter la 3ème partie
Il évoque la Commune de Paris, dont on va célébrer le cent quarantième anniversaire, puis le catalogue des célébrations officielles de la République française, qui a renoncé à intégrer l’écrivain Louis-Ferdinand Céline dans sa liste des personnalités à honorer, ce qui lui permettra d’évoquer Johnny Hallyday et Armand Robin, puis quelques évocations de lectures récentes (sur le congrès de constitution de la CNT espagnole, sur Bernard Lavilliers), et encore et toujours évoquer le Forum Léo-Ferré, qui va célébrer bientôt ses dix ans d’existence.

Le blog de Floréal

vendredi 4 mars 2011

21- Bernard Thomas Roudeix le 3 Mars 2011

Ecouter l'émission 1°
Invité : Bernard Thomas-Roudeix, peintre sculpteur et céramiste "d'art défiguratif", à la sensibilité féroce et joyeuse dans le sillage de Bacon, Tapiès et Dubuffet, pour son exposition "De la toile à la terre : Portrait d'une déchirure", du 3 février au 6 mars 2011 à l'Espace Galerie du SEL à Sèvres (Hauts-de-Seine). 

Ecouter la 2ème partie

dimanche 27 février 2011

20 Bis- Gérard Pierron et Gaston Couté le 24 Février 2011

Ecouter l'entretien partie 1°

Entretien partie 2°
Gérard Pierron est venu présenter son dernier spectacle le discours du Traineux. Hommage rendu à Gaston Couté avec ses compagnons de scène Hélène Maurice et Bernard Meulien. Quelques extraits de ce spectacle et un entretien avec Gérard sur l'actualité de Gaston Couté.

samedi 26 février 2011

20- Anne Sophie Chambost invitée du 24 Février 2011

Ecouter l'émission
3ème volet P J Proudhon
 Anne Sophie Chambost est notre troisième intervenante pour aborder un sujet traité dans "De la Justice" de P J Proudhon. Il s'agit du point particulier de la "sanction pénale"selon la Justice, c'est à dire la morale Proudhonienne...

jeudi 17 février 2011

19 Samuel Hayat est l'invité du 17 Février 2011

Ecouter l'émission
2ème volet P J Proudhon
Comment s'inscrit Proudhon dans son temps, quels liens sa pensée entretient avec la construction du mouvement ouvrier : non pas comment sa pensée a "influencé" le mouvement ouvrier naissant, mais plutôt comment Proudhon a défini son rapport à la lutte des classes, à l'Etat, à la politique, par l'observation des premiers pas du mouvement ouvrier. Pour cela notre invité Samuel Hayat fait un petit retour sur le rapport à l'Etat du mouvement ouvrier des années 1830 et 1840, puis il montre que l' "anarchisme proudhonien" naît d'une théorisation de ce rapport spécifiquement ouvrier à l'Etat, en particulier au regard de l'échec des ouvriers en 1848."

jeudi 10 février 2011

18- Alexis Dabin présente Proudhon et le mutuelisme le 10 Février 2011

Ecouter l'émission
1er volet P J Proudhon
La philosophie de Proudhon à partir de ce qui paraît être les deux principes essentiels de sa pensée : la Justice et la mutualité. 
Ces deux concepts constituent la grille de lecture de l'ensemble de son oeuvre. Proudhon envisage autant les relations interpersonnelles, les rapports économiques ou encore les rapports politiques à travers le prisme de ces deux principes. Ils lui permettent de s'orienter dans les méandres des questions sociales et de donner des réponses concrètes aux multiples problèmes qui traversent la société.
La Révolution française constitue une étape charnière dans l'histoire du droit. Dans l'Ancien Régime, la société était organisée hiérarchiquement ; les hommes étaient considérés comme foncièrement inégaux. Proudhon affirme qu'avec la Révolution française, « l'esprit des mœurs et des lois [change] de fond en comble. Plus de subordination de l'homme à l'homme, par conséquent plus de hiérarchie, plus d'Église, plus de dogme, plus de foi ». Selon lui, avec la proclamation en 1789 des principes de liberté et d'égalité des droits, l'ordre social est virtuellement transformé.

Mais, si la Révolution a formellement aboli l'ancien ordre social et posé les principes d'une nouvelle organisation de la société, les révolutionnaires n'ont pas pu en déduire toutes les conséquences pratiques. Ils ne sont pas parvenus à dégager les règles concrètes d'organisation de la société garantissant à tous la liberté et l'égalité des droits. Le droit n'a pas été réformé dans toutes ses branches en fonction des principes nouvellement proclamés. Comme cette réforme n'a pas été totalement accomplie, la société du XIXème siècle demeure, pour une large part, soumise aux règles de l'ancien ordre juridique. L'arbitraire des normes, le système des privilèges et les inégalités sociales que l'on espérait avoir abolies, perdurent, de manière plus virulente encore, que sous l'Ancien Régime.      
.............


lundi 7 février 2011

17 Bernard Nicolas est l'invité le 3 février 2010

Bernard Nicolas est venu nous parler de son documentaire "malade à en mourir".   L’émission Chronique hebdo propose la diffusion du documentaire France
Telecom, malade à en mourir (2010, 54 minutes) le 5 Février à la librairie du Monde
libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris,à 16h 30 
L'enquête nous plonge dans l’univers impitoyable de l’entreprise, passée de 160000 à 100000 salariés en moins de quatre ans. Mise en place du plan Next avec pour objectifs et résultats des mutations arbitraires des départs forcés et des suicides en série. Ce film a été programmé sur Arte le 16 novembre dernier.
Ecouter l'émission