lundi 28 avril 2008

dimanche 20 avril 2008

Emission du 17 avril 2008 avec Jacques Vallet 1

Ecouter

Jacques Vallet raconte l'histoire de la revue "Le Fou Parle" et de ses 40 numéros parus dans les années 1970 1980. Il évoque les très nombreux artistes, poètes, dessinateurs, écrivains qui ont participé à cette revue anticonformiste, anarchiste nous dira Jacques Vallet.
C'est à l'occasion de la parution d'un numéro de la revue Brèves qu'est évoqué Le Fou Parle. Dans ce numéro intitulé les Retourneurs d'idées" les réalisateurs de cette revue publient une dizaine de nouvelles d'écrivains anarchistes de la fin du 19ème siècle : Mirbeau, Fénéon, Louise Michel, Darien etc..

Emission du 10 avril 2008 1

Ecouter

vendredi 4 avril 2008

Emission du 3 avril 2008 avec Emile Brami 1

Ecouter

Nom de Dieu de nom de Dieu ! On avait reniflé que ça allait rouscailler de l’autre côté de la boîte à dévidoir, celle dans laquelle on cause. Parce qu’ils sont nombreux qui peuvent pas le piffer le Céline. Plus question qu’ils s’embuent d’un seul petit œil sur cette vache charogne. Sanglés qu’ils sont au fond de leur substance.Basta ! au placard ! Au rencard ! Définitif !Il avait plongé dans le fumier, l’ordure, la pourriture et évidemment on a bourré sur ça.
Nous y a longtemps que ça fermentait dans nos bobèches, on n’avait pas le même afur.
Pourquoi pas une émission sur Ferdinand ? Jacter sur lui, ça pouvait pas nuire aux méninges des ilotes, aux agités du bocal, aux adeptes de la secte « Gayssot ».
Il nous avait tant fait marrer dans « Mort à crédit » rapport à son enfance. Il nous a tant précipité au cerveau par ses analyses corrosives, qu’on pouvait pas le laisser toujours à la cave. C’est pas pour racheter son vomi, sa haine, son cri. Peau d’balle ! Balpeau. Là où il est qu’est-ce que ça peut lui fiche. Mais son style, son littéraire parlons-en ! D’autor il dédommage les damnés, son style c’est la revanche du petit, de la rue sur le grandiloquent.
Ces portraits de quidam c’était du théâtre vivant ! Il les trace à l’incisif ! Ces hommes, troubles dégueulasses, qui s’arrangent pour éluder tous les contrôles.L’homme n’a qu’un tyran, c’est lui-même dit-il. Là il est expert ! Lorsqu’il va vers ces inéluctables amoindrissements.
Inspiration Céline. L'équipe de Chronique Hebdo

Emission du 27 mars 2008 1

Ecouter

La guerre s'organise autour des jeux olympiques et il est bon de retrouver ce que disait George Orwell déjà en 1945.
"Je suis toujours stupéfait d'entendre des gens déclarer que le sport favorise l'amitié entre les peuples, et que si seulement les gens ordinaires du monde entier pouvaient se rencontrer sur les terrains de football ou du cricket, ils perdraient toute envie de s'affronter sur les champs de batailIe. Même si plusieurs exemples concrets (tels que les jeux olympiques de 1936) ne démontraient pas que les rencontres sportives internationales sont l'occasion d'orgies de haine, cette conclusion pourrait être aisément déduite de quelques principes généraux......." Tout le document disponible .